fbpx
i

Class aptent taciti sociosqu
ad litorato rquent per conubia nostra

icone-cours-time-80

9h

icone-cours-level-debutant-80ok

niveau
débutant

puis 25€ /mois

icone-cours-time-80

9h

icone-cours-level-debutant-80ok

niveau
débutant

puis 25€ /mois

icone-cours-time-80

9h

icone-cours-level-debutant-80ok

niveau
débutant

puis 25€ /mois

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton "éditer" pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Ceci est le détails du cours "Le cycle SCRUM (1/3)"

Part #1 - UNE VISION D’ENSEMBLE

Qui sont-ils ?

Les acteurs d’un projet, appelés également, les parties prenantes sont toutes les personnes ou groupes de personnes qui peuvent impacter votre projet. Ces personnes peuvent être internes ou externes à votre entreprise.

 

Ces parties prenantes ont un intérêt dans le projet et elles ont forcément une influence sur les prises de décision.  En tant que responsable du projet, il vous faudra déterminer qui sont les parties prenantes et surtout savoir quelle est leur rôle et comment elles peuvent influencer votre projet.

 

Il est important de connaître l’ensemble des acteurs de son projet, et non pas uniquement l’équipe projet, si on ne veut pas passer à côté de quelque chose et surtout il faut savoir communiquer avec l’ensemble de ces personnes. En effet, il est tout aussi important de savoir transmettre l’information à l’équipe projet qu’au client par exemple.

 

Sachez communiquer avec chacune des parties prenantes, sachez vous adapter ! Sachez donner les bonnes informations. Il est évident qu’un client n’attendra pas les mêmes informations que l’équipe projet que vous côtoyez au quotidien.

Part #2 - Les Outils

Outil pour cartographier les parties prenantes

Réaliser une « cartographie » des parties prenantes peut vous servir à comprendre les intérêts et l’influence de chaque acteur sur le projet que vous devrez gérer.

Part #3 - COMMUNIQUER avec les parties prenantes

Pour établir votre stratégie de communication, vous pouvez mettre en place une matrice pouvoir-intérêt afin de déterminer pour chaque partie prenante son influence sur le projet et l’intérêt qu’elle porte au projet. Il faut que vous puissiez vous appuyer sur les personnes très engagées sur le projet et que vous puissiez motiver les personnes qui ne le sont pas vraiment. Un acteur qui n’est pas très engagé représente un danger potentiel car soit il ne fournira pas le travail qui convient de faire soit il pourrait revenir sur des décisions prises auparavant.

Part #4 - CONSTITUER UNE EQUIPE PROJET

« Le meilleur indicateur de développement de l’esprit d’équipe est le ratio entre le nombre de « Nous » divisé par le nombre de « Je » prononcés au fil des conversations ». Peter Drucker

Si vous avez à constituer vous-même l’équipe projet, vous devez faire attention à 2 choses très importantes :

  • Réunir l’ensemble des compétences nécessaires à l’atteinte des objectifs
  • Créer un véritable esprit d’équipe. Pour que le groupe fonctionne de manière optimale, il faut s’assurer de sa bonne cohésion.

Part #5 - Travailler en équipe : Le Modèle de Tuckman

Les théories sur la cohésion des équipes suggèrent que les dynamiques d’équipe jouent un rôle important dans le dépassement de soi et l’atteinte de performances exceptionnelles.

 

Le modèle de Tuckman explique simplement pourquoi certaines équipes atteignent leur pic de productivité et d’autres non.

 

Inspirez-vous de cette théorie pour améliorer la gestion de votre équipe et améliorer sa productivité.

 

Le Docteur Bruce Tuckman, à l’origine du modèle de Tuckman, a analysé plus de 50 études sur la théorie des équipes afin de procéder à une modélisation des étapes de la constitution d’un groupe.

Part #6 - TRAVAILLER EN EQUIPE : Le projet Aristote

Le projet Aristote c’est quoi ?

En 2012, Julia Rodovsky chercheuse à Harvard et analyste au sein des RH de Google lance une étude destinée à découvrir les principes généraux derrière les équipes les plus efficaces.

Son objectif est de faire une modélisation des équipes performantes pour mettre à jour les « ingrédients » communs à toutes ces équipes.

 

Résultat

  • Aucun « pattern » n’est découvert

Autrement dit, la chercheuse ne trouve aucun dénominateur commun sur des rituels de groupe (vont-ils manger ensemble ? y-a-t-il un « champion » dans l’équipe ? …). 

Elle s’intéresse lors aux normes de groupe (les règles tacites qui régissent le fonctionnement d’un groupe)

  • Découverte de cinq normes de groupe 

Part #7 - TRAVAILLER EN EQUIPE : Avantages et Obstacles

Les avantages du travail en équipe

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. » (Henry Ford).

 

Travailler en mode projet c’est avant tout travailler en équipe. L’union fait la force : partage des tâches, partage des connaissances, partages des expériences …

 

Lorsqu’une équipe fonctionne bien, les avantages sont nombreux.

 

Parmi ces avantages, on peut citer :

  • L’émulation et donc l’augmentation de l’efficacité. Il est connu que l’efficacité du groupe est toujours supérieure à la somme des efficacités individuelles. Lorsqu’une bonne ambiance règne au sein du groupe et que les objectifs sont clairs, chacun est prêt à donner le meilleur de soi pour atteindre les objectifs.
  • La complémentarité et le développement des compétences. Chacun pouvant apprendre de l’autre. On dit bien que « Deux têtes valent mieux qu’une » ! Les échanges d’idées sont donc bénéfiques pour prendre les bonnes décisions mais aussi pour permettre aux membres de l’équipe d’être plus créatif. En effet, une personne seule reste forcément sur son idée de départ alors qu’en échangeant avec d’autres personnes, on obtient d’autres points de vue et ainsi on peut imaginer des solutions auxquelles on n’aurait pas pensé.
  • L’augmentation de la capacité de production. En effet, travailler en équipe, c’est le partage des tâches afin d’être plus efficace et plus rapide.
  • L’intelligence collective. Chacun apporte son expérience au groupe. Les avis peuvent être confronté entre eux afin de trouver la meilleure solution possible.
  • La qualité du travail. Les risques de négligences auxquels pourrait être sujet une personne seule sont réduits par l’attention des autres membres du groupe.

 

Une équipe qui fonctionne est plus productive que la somme des individus qui la compose.

Part #8 - CONCLUSION : Les enjeux pour le Chef de Projet

Les enjeux pour un Chef de Projet est de :

  • Fédérer des corps de métier différents autour d’un projet commun
  • Maintenir la motivation et l’engagement tout au long du projet
  • Créer une unité cohérente et efficace

Pour résumer, voici quelques étapes qui sont une base indispensable pour construire votre équipe :

1 : Le projet

  • Définir le projet avec clarté et précision
  • Ses caractéristiques
  • Ses enjeux
  • Quels sont les critères de satisfaction ?
  • Quels sont les critères d’acceptation ? 

Fixer un objectif clair est une étape indispensable pour fédérer une équipe.

Il s’agit de donner un cap clair et commun à tous les membres. 

Certificat de réussite