< Retour à la liste des articles

Le « Cloud Computing » : qu’est-ce que c’est ?

18 février 2019 Domaine IT 26 Academy

Le Cloud Computing est un système de stockage de données. Celles-ci ne sont pas stockées physiquement sur le disque dur de votre ordinateur mais sur des serveurs distants. Ces machines (serveurs distants) sont les « Data Centers ». Parce que le temps des modems 56K est révolu, les données stockées sur ces ordinateurs parcourent des milliers de kilomètres en un rien de temps. Résultat, l’utilisateur voit s’afficher une information placée à l’autre bout du monde, aussi rapidement que si elle était stockée sur sa propre machine. Quasiment tout peut être stocké via le « cloud » et c’est pour cela qu’il n’est pas surprenant de voir sur le marché des ordinateurs avec une capacité de stockage de plus en plus faible.

 

Quelques exemples de Cloud

Sans s’en rendre bien compte, nous utilisons le « Cloud » depuis longtemps : la consultation de ses mails en ligne en est le parfait exemple ! En effet, vérifier ses e-mails ne demande rien d’autre à l’ordinateur que de se connecter à Internet. Une fois en ligne, il suffit de taper l’adresse de son webmail (Yahoo Mail, GMail, Orange, Hotmail, etc.), de s’identifier. Nous accédons alors à une interface web, un véritable gestionnaire de messages. Nous avons donc à la fois une interface en ligne, et un espace virtuel de stockage (messages, pièces jointes, etc.).

 

D’autres outils web populaires sont typiquement des services Cloud :

  • Dropbox : qui permet le stockage, la sauvegarde et le partage de documents en ligne
  • iCloud : le service Apple destiné à sauvegarder tous les aspects numériques d’un particulier comme les photos, les applications, les documents, l’agenda, les contacts, etc.).

En résumé, le Cloud permet d’exploiter des logiciels en ligne, d’archiver ses données, d’utiliser une puissance de calcul mutualisée, et de collaborer au sein d’espaces virtuels partagés. Toutes les données sont sécurisées et dupliquées automatiquement afin d’assurer leur sauvegarde.

 

Les inconvénients du Cloud Computing

Forcément la perfection n’existe pas, et le « Cloud » n’échappe pas à la règle : il possède quelques failles qu’essaient d’estomper les différents opérateurs de services :

  • La sécurité des données : les accès au « Cloud » sont généralement cryptés pour protéger la confidentialité des informations stockées. La qualité du cryptage dépend des solutions proposées par les opérateurs, et il est difficile d’être certain à 100% que les données stockées soient complètement cloisonnées ou protégées.
  • L’accès au Cloud passe nécessairement par une connexion internet : par conséquent, si votre connexion est coupée, momentanément ou durablement, vous n’avez plus accès à vos documents ou services…
  • La dématérialisation peut faire peur : encore récente, la dématérialisation fait peur aux plus réticents. En passant du stockage local (concret) au Cloud, l’informatique revêt une dimension plus abstraite
  • L’externalisation, c’est moins de maîtrise : s’en remettre au Cloud, c’est accepter qu’une entité distante gère à notre place nos informations et services. Tout le monde n’est pas capable d’une telle confiance. Surtout si les données traitées sont sensibles, stratégiques. Il existe cependant différentes solutions Cloud qui permettent de garder une certaine maîtrise, réparties dans 3 familles : IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service), et SaaS (Software as a Service)

Le solution Cloud Computing se répand actuellement dans les grands groupes économiques, mais aussi dans les entreprises plus modestes. Les différents gouvernements et collectivités, aux services par nature éclatés, commencent aussi à s’y mettre (voir l’article “La France aiguise sa Cyberdéfense”). De manière plus douce, les particuliers découvrent aussi ce nouveau mode d’organisation informatique grâce à des applications telles que Google Documents, Ubuntu One, Office 365, etc. Cette nouvelle pratique est de plus parfaitement compatible avec les usages mobiles actuels : netbooks, tablettes, smartphones.

 

Le Multi-Cloud, l’avenir du Cloud Computing

À l’origine, le Cloud Computing était supposé simplifier les environnements informatiques en entreprise. Cependant, beaucoup d’entreprises travaillent au moins avec quatre fournisseurs cloud voire plus. De fait, on peut considérer que le multi-cloud est le futur du cloud. Cette tendance est liée à plusieurs facteurs. Tout d’abord, certaines entreprises souhaitent tout simplement bénéficier de davantage d’options. En faisant appel à plusieurs fournisseurs de cloud, pour prendre en charge différentes applications et divers workload, ces entreprises peuvent utiliser la solution qui correspond le mieux à chacun de leurs besoins.

La souveraineté des données est un sujet qui mène à l’essor du multi-cloud, notamment pour les entreprises européennes. Le fait de stocker les données localement minimalise ces problèmes de souveraineté. Par contre, diriger le trafic vers des data centers situés le plus près possible des utilisateurs est indispensable pour les applications en proie aux lenteurs d’exécution. Le multi-cloud présente des avantages, mais peut aussi représenter un challenge pour les entreprises, notamment pour passer d’un cloud à l’autre. Malheureusement, tous les environnements informatiques sont différents, et le cloud ne fait pas exception.

 


Nous travaillons avec les startups les plus innovantes dans leur domaine.



Nous nous engageons à vous apporter des formations de qualité référencées.

Une question ? Vous souhaitez vous lancer ?
N’hésitez pas à nous contacter